CHINE

 

MI FEVRIER/MERCREDI 26 MARS

SEOUL/CHENGDU

 

 

Je suis resté trois semaines à Séoul pour deux raisons. D'abord il m'a fallu renouveler mon passeport, ce qui comme il doit être fabriqué en France prend pas mal de temps. De plus, c'est encore l’hiver et patienter jusqu'à ce que les températures remontent avant la traversée de la Chine semblait être une bonne idée. J'ai aussi davantage profité des rencontres faites à la guest house que visité la ville mais j'ai tout de même pu apprécier l'atmosphère des différents quartiers, bien différents les uns des autres. Je suis entré dans un des nombreux palaces, ai marché sur la muraille qui entoure la Maison Bleue, l’équivalent de la Maison Blanche et, plus étonnant, il m'a été possible de randonner dans un parc national à porter de métro!

 

 

IMG_7288 (Large)

 

 

IMG_7312 (Large)

 

 

Samedi 1er et Dimanche 2 Mars

Seoul-Icheon-Lianyungang (Chine)-57Km

 

 

Je quitte la mégalopole en traversant le fleuve Han et en prenant plein ouest pour trouver le port industriel d'où part le ferry. Quelques difficultés pour embarquer, d'abord un monde fou aux douanes avec pleins de chinois qui font la navette avec la Corée pour venir y acheter des denrées et les revendre dans leur pays, ce qui a comme résultat de créer un véritable marché ambulant.

Arrivé au poste de contrôle, on me confisque mon couteau suisse pour la durée de la traversée et on fouille plus que d'habitude mes affaires en me demandant même d'enlever ma selle pour voir l’intérieur du cadre. Plus stressant; mon nouveau passeport semble ne pas fonctionner avec leur système et on me prie d'attendre dans une salle où l'on prendra mes données biométriques, dix minutes avant le départ! Pour finir, il me faut monter le vélo avec tout les bagages dessus dans un étroit escalier pour enfin poser le pied sur un vieux porte-container qui transporte aussi des passagers.

Il faudra environ 24h pour arriver en Chine, la vie qui s'organise à bord; certains regardent la télé, d'autres jouent au majong et quelques uns ronflent déjà. Je suis le seul occidental sur le bateau alors je reçois quelques bonnes intentions comme des fruits, de la bières et goûte à certains mets.

Passer la douane en Chine s'avère beaucoup plus facile et en peu de temps je suis déjà en train de manger des raviolis du pays dans un petit boui-boui. 

 

 

IMG_7317 (Large)

 

 

IMG_7325 (Large)

 

Du Lundi 3 au Vendredi 7 mars

Lianyungang-Xinyi-Nianzhuang-Dangshan-Shangqiu-Kaifeng-556Km

 

C'est donc avec plaisir que je retrouve la Chine avec tous ses aléas. D'abord la route, ses camions aux klaxons tonitruants, les accidents qui sont, pour ceux dont j'ai été témoin, sans gravité, la poussière qui vient coller au front, l'odeur de plastique brulé qui infeste les narines..

Et là vous vous demandez pourquoi j'y suis de retour? C'est que ce pays est une surprise continuelle avec ses moyens de transport divers et variés, ses marchés à même la route, son côté qui veut en imposer. Sans compter qu'on voit en direct le pays se transformer et que certaines régions sont magnifiques, on y mange vraiment bien et j'en passe. Le sourire est souvent au rendez-vous comme avec cette mère et deux enfants qui, bien emmitouflés à l'arrière d'un tricycle, me regardent avec de "grands" yeux.

On me prend toujours autant en photo, certains essayant d’être discret je les invite à être moins frileux, souvent de jeunes filles qui s'en vont en pouffant. J'ai même droit à une séance photo à "essayer" des scooter d'un magasin en échange d'un repas!

La région, ce qui est rare dans cette partie de l'Asie, est plate et ma direction est le Soleil couchant.

 

 

IMG_7328 (Large)

 

 

IMG_7337 (Large)

 

 

Samedi 8 au Mardi 11 mars

Kaifeng-Zhengzhou-Yanshi-Luoning-338Km

 

Kaifeng: son marché de nuit très lumineux, ses anciens bâtiments de la guilde des marchants et ses remparts. Mais c'est aussi du faux authentique de partout, ce dont le touriste chinois apparemment raffole mais que je fuis.

Après Zhengzhou qui n'en finit pas, je prends le long d'une rivière bordée de cultures alors qu'il me fallait la traverser. Je me retrouve alors plus au sud que prévu mais continue sur cette voie car elle me convient bien. Chose inquiétante, un policier vient me demander ma direction mais le fait que j'aille vers Xi'an semble lui convenir.

 

 

IMG_7342 (Large)

 

 

IMG_7349 (Large)

 

 

IMG_7361 (Large)

 

 

IMG_7368 (Large)

 

 

IMG_7370 (Large)

 

 

Mercredi 12 Jeudi 13 et vendredi 14 Mars Luoning-Lingbao-Huayin-Xi'an-359Km

 

Montagneuses et venteuses, mes trois dernières étapes pour arriver à Xi'an sont plus ardues. D'abord une route, parfois en caillasse, quelques villages paumés dans les collines le temps d'une belle journée, je retrouve l'artère principale qui passe sur de larges plateaux à l’abri de la furie du fleuve jaune.

Encore une grosse présence policière, certains en armes, ce n'est qu'en arrivant en ville et en prenant des nouvelles du pays que j'apprends qu'il y a de vives tensions entre Han et Ouïghours qui sont eux originaire du Xinjiang. Je retrouve le quartier musulman que j'avais bien aimé il y a plus de deux ans et reconnais certains lieux, c'est ici que je croise ma propre déambulation!

 

 

IMG_7371 (Large)

 

 

IMG_7375 (Large)

 

 

IMG_7376 (Large)

 

 

IMG_7387 (Large)

 

 

 

Mercredi 19 au Vendredi 21 mars

Xi'an-Shagou-Huoditang-Xixiang-311Km

 

IMG_7388 (Large)

 

 

IMG_7404 (Large)

 

 

IMG_7406 (Large)

 

 

Au sud de Xi'an, où j'ai largement profité des brochettes de viandes, œufs de cailles et autres fabuleux mets qu'offre le quartier Hui, se profilent déjà des montagnes, la plaine s’arrêtant net. J'avais déjà traversé cette chaine mais plus à l'Ouest et les paysages sont similaires. Je chemine dans d’étroites vallées formant parfois des gorges où cascadent des torrents et prends lentement de l'altitude pour finir à un col où, après quelques virages je retrouve de nouveau une rivière et une douce descente,ce shéma se répétant en continu.

L'avantage de cette région c'est son calme, ses villages paisibles au maisons blanches où sèche encore le maïs de l'automne dernier, une nature plus vivace où se cache pandas et singes. C'est presque plus reposant, malgré un effort plus intense à fournir, que la plaine et sa surpopulation.

Je reviens vite sur terre quand, sans préavis, je me fais stopper par un policier en manque d'action et qui trouve rien d'autre, après contrôle de mon passeport, que de me forcer à faire demi-tour. Je fais alors semblant de m'y conformer, donne juste quelques coups de pédales pour échapper à son regard, trouve un buisson dans une raide pente et attends qu'il passe avec son collègue, tout deux à pied, et repars de plus belle, roulant même un peu de nuit pour prendre mes distances. Je dois dire que pour un moment, je ne fais pas le malin, pensant pouvoir être rattrapé mais aucun signe de "poursuite".

 

 

IMG_7414 (Large)

 

Samedi 22 et Dimanche 23 mars

Xixiang-Laodaosi-Ningqiang-286Km

 

En arrivant au Sichuan, la route devient bucolique avec ses terrasses de fleurs jaunes dont, apparemment ont utilise le pied de la plante, son chemin de fer qui suit les courbes des collines, son système d'irrigation sous la forme de rigoles...

 

En traversant la rivière Han, je retourne pour une demi journée en terre connue, croisant ainsi mon parcours.

 

IMG_7420 (Large)

 

 

IMG_7423 (Large)

 

 

Du Lundi 24 au Mercredi 26 mars

Ningqiang-col Jianmen-Zitong-Chengdu-438Km

 

 

Le paysage continue de m'impressionner mais cette fois-ci en raison de belles forêts de cyprès et une route qui suit les crêtes des montagnes. Dommage que le ciel soit bâché et grisâtre, la journée n'en aurait été que plus belle. Je déguste avidement un pamplemousse de la taille d'un ballon de handball et au goût douçâtre, on m'en offre deux autres ce qui alourdi bien les sacoches!

Chengdu se situe dans une plaine entourée de montagnes, d'où une forte population concentrée autour de cette mégalopole. Je me fraye un chemin dans cet espace urbain avec comme cible le centre ville.