LUNDI 29 SEPTEMBRE/VENDREDI 17 OCTOBRE

KAHTA/ATHENES

Lundi 29 Septembre au Vendredi 3 Octobre

Kahta-Golbasi-Elbistan-Goksun-Bikirdagi-Akkoy-403Km

 

Après mes retrouvailles avec une pluie tonitruante et deux jours de repos, le Soleil refait une timide apparition sur ma route vers l'Ouest. Toujours montagneux, les paysages ne changent guère mais sont parfois joliment modulés par l'homme.

Les bergers, qui gardent leurs troupeaux à l'aide de leurs gros chiens pas toujours sympathiques à mon égard et des ânes qui transportent les affaires du jour, font parfois traverser leurs moutons, coupant ainsi la circulation des routes ondulées d'Anatolie.

Les villages ont toujours leurs salons de thé où les anciens se retrouvent au calme mais le vendredi, après la prière, c'est devant la mosquée que le cœur de l'activité bat. Côté changements, les températures ont plongé et sont proches de zéro au petit matin et la langue Kurde fait place au Turque.

 

 

IMG_8688 (Large)

 

 

IMG_8703 (Large)

 

Samedi 4 au Lundi 6 Octobre

Akkoy-Goreme-Kaymakli-Aksaray-221Km

 

Très vite je me retrouve dans une petite région, la Cappadoce. Ce qui devrait être une plongée dans la Turquie, son histoire et sa culture est, en surface, une suite logique de non-sens.

Tout d'abord tout les attrape-touristes comme les cafés, les fast-foods, les bars à vin et autres alcools qui foisonnent( hier il était très difficile d'en trouver, aujourd'hui, en arrivant à Goreme, on en propose à tous les coins de rues ), les quads et motos en location alors que c'est un site protégé, et plus aucun salon de thé en vue!!! Sommes-nous vraiment en Turquie?

A ceci se rajoutent les cars entiers de touristes des tours-opérateurs, tout est fait pour pousser à la consommation, le tourisme de masse est à l’œuvre, les déboires qui en découlent aussi.

Heureusement il est quand même possible de s'extirper de ce monde que j'aime à fuir et il est facile de trouver des cheminées de fées pour soi. Ici, l'homme et la nature ont été les artisans des lieux. Les volcans, l'eau et le vent ont créé les formations rocheuses, l'humain y a creusé des villes, des étables et des centaines d'églises.Un bon moyen de se cacher des envahisseurs...

 

 

IMG_8731 (Large)

 

 

IMG_8737 (Large)

 

IMG_8744 (Large)

 

 

IMG_8750 (Large)

 

 

IMG_8776 (Large)

 

 

IMG_8788 (Large)

 

 

IMG_8799 (Large)

 

 

Mardi 7 au Mardi 14 Octobre

Aksaray-Konya-Yesildag-Egirdir-Yesilova-Kale-Mugla-Bodrum-852Km

 

La fin de mon séjour en Turquie me réserve encore de belles collines, bien que parfois leurs flans soient couvertes de mines de marbre. Ce sont surtout à chaque détour des lacs dont les eaux sont seulement perturbées par le décollage des oiseaux et les forêts de pins qui donnent parfois à la scène un côté bien sauvage. Deux coccinelles jaunes à points noirs font du stop sur mon guidon avant de sortir leurs ailes transparentes et s'envoler. Konya, une ville très religieuse avec des minarets qui pointent vers le ciel à chaque coin de rue, a une bien longue histoire et n'a jamais cessé d’être habitée depuis sa création.

La côte est plus peuplée et en m'en approchant, je me prends de belles rincées. Je croise quelques autres voyageurs à vélo, mange mes derniers boreks, mais surtout je vis mes retrouvailles avec la Méditerranée, c'est la première fois depuis ma traversée entre la Chine et la Corée que je suis en bord de mer... Annonce de nombreux changements: il est temps de faire mes adieux à l'Asie!

Si après mon passage en Australie et en Nouvelle-Zélande, je suis retourné sur ce continent, ce n'est pas par hasard. On peut tellement y vivre des expériences variées et riches en émotions qu'il en est difficile de s'en tenir à l'écart. Mon histoire avec cette région du monde est loin d’être finie...

 

 

IMG_8816 (Large)

 

 

IMG_8828 (Large)

 

 

IMG_8831 (Large)

 

 

Mercredi 15 au Vendredi 17 Octobre

Bodrum-Kos-Mastichari-Kos-Athènes-110Km

 

C'est donc en bateau que je passe de Turquie en Grèce, de l'Asie en Europe...presque trois ans et demi après, je suis de retour dans l'Union européenne et je m'y sens presque comme à la maison. Il y a même une ligne spéciale pour les membres de l'UE pour passer la frontière, un coup d’œil rapide au passeport de la part du douanier et c'est tout!

Le choc vient après quand on se rend compte du prix de la vie, il va falloir m'y ré-habituer ainsi que bien sur au mode de vie. Pour ainsi dire l'ile est très touristique et toute l’Europe y est représentée. Bien que du côté de Bodrum c’était plus ou moins également le cas, ici c'est vraiment une plongée dans l'occident.

J'en suis un peu déboussolé mais je reprends mon destrier et pars faire un tour le long des plages où l'eau est encore bonne.Plus loin et dans un endroit isolé je plante ma tente à quelques petits mètres des vagues avant de revenir le lendemain au point de départ. Un long long trajet en ferry m'attends pour atteindre Athènes et cette fois-ci mettre les deux pieds pour de bon sur le continent Européen...

 

 

IMG_8843 (Large)

 

 

IMG_8847 (Large)

 

IMG_8857 (Large)