Japon

 

JEUDI 12 DECEMBRE/JANVIER 2014

AUCKLAND/KYOTO

 

 

Jeudi 12 et Vendredi 13 Décembre

Auckland- Narita-Tokyo-109Km

 

Après plus d'un an en Océanie, je retrouve l'Asie avec bonheur. Après le passage des douanes, je récupère et remonte mon vélo pour quelques coups de pédale, mes premiers au Japon, mais rapidement trouve un bosquet de bambous pour y poser la tente. Il fait déjà nuit depuis quelques heures et l’excitation du voyage retombe un peu.

C'est réellement le lendemain matin, alors que le thermomètre est descendu en dessous de zéro, que je commence ma progression au pays du soleil levant en direction de la mégapole la plus grande du monde. Le dépaysement est complet, je me retrouve petit à petit dans une incroyable "jungle" urbaine. Des lignes de trains suspendus croisent des routes qui passent en dessous d'autoroutes, qui longent les lignes de train du shinkansen ( tgv local aux allures futuristes avec un "nez" très allongé), qui passent non loin d'iles artificielles reliées par des ponts gigantesques... Tout ceci semble très bien organisé.

 

IMG_6846 (Large)

 

IMG_6847 (Large)

 

Rien n'est fait dans la demi-mesure. De par ses mégastructures Tokyo est un monde à part et aucune ville que j'ai pu visiter ne semble pouvoir soutenir la comparaison.

Vous vous en doutez, il m'est alors difficile de cheminer à vélo. Je dois continuellement trouver mon chemin et c'est seulement au coucher du Soleil que j'arrive dans le quartier de mon choix, un quartier populaire, calme et relativement central même si cette capitale ne semble pas avoir de centre.

 

Samedi 14 et Dimanche 15 Decembre

 

Ce qui me saute aux yeux très rapidement ici, en plus de la modernité du pays, c'est la mentalité des gens si différente de la nôtre et  une société faite pour le groupe et non pour l'individu. Alors qu'en France un simple bonjour en entrant dans un magasin n'est pas toujours d'actualité, ici les formules de politesse et les courbettes vis à vis du client sont nombreuses. Le peu de japonnais parlant anglais n'hésitent pas à vous renseigner et même si vous demandez de l'aide à une personne ne parlant pas de langue étrangère, celle-ci essayera de son mieux à vous aider. Parfois je me retrouve à écouter un monologue en Japonais mais on se sent pour le moins bien accueilli!

 

C'est à vélo que je découvre très partiellement Tokyo, passant de petites ruelles où on mange très bien à des temples bondés à l'approche des fêtes, en passant par le musée national puis le palais impérial qu'il n'est possible de voir que de l'extérieur pour finir dans un marché aux poissons. On passe sans arrêt d'un monde à l'autre sans frontière, les changements étant souvent soudains.

 

 

IMG_6866 (Large)

 

IMG_6867 (Large)

 

IMG_6869 (Large)

 

 

 

Lundi 16, Mardi 17 et Mercredi 18 Décembre

Tokyo-Achioji-Fujiyoshida-Miho-234Km

 

Je sors de Tokyo de façon saccadée tellement les feux rouges sont nombreux mais trouve directement la bonne route. Je me dirige vers le mont Fuji qui semble si proche mais qui est gardé par de nombreuses collines qui empêchent une progression rapide. Les maisons sont nichées aux creux des courbes que je parcours, j’atteins le pied du cône du volcan le lendemain, en fait le tour à sa base et le troisième jour j'en redescends sous une faible chute de neige qui se transforme en petite pluie en retrouvant la côte. Cette montagne laisse une belle impression de perfection avec une couronne blanche posée à son sommet. C'est, au yeux des habitants, une montagne sacrée aussi bien du point de vue shintoïste que bouddhiste et en faire l'ascension est en soit un pèlerinage.

 

IMG_6871 (Large)

 

 

Jeudi 19 et Vendredi 20 Décembre

Miho-Fukuroi-Tahara-176Km

 

Entre vent, pluie et froid, j'avance à travers des régions surpeuplées, une ville succédant à une autre.

De plus il me faut plusieurs fois faire demi-tour, certaines portions de route étant interdites au vélo car passant dans un tunnel ou sur un pont. Il n'est même pas possible d'essayer de passer car des caméras de surveillance contrôlent les accès. Je me retrouve alors à faire de grands détours, à monter par de petits cols qu'emprunte encore l'ancienne route, ce qui en soit a du charme car je me retrouve alors dans de petits villages. Certains hameaux semblent d'ailleurs accrochés à flanc de colline au dessus des vagues du Pacifique, à l'abri des zones possibles de tsunami qui sont bien signalées par de nombreux panneaux.

 

Samedi 21 et Dimanche 22 Décembre

Tahara-Tsu-Kyoto-201Km

 

La pointe de la Péninsule où je me dirige est relativement sauvage je me retrouve régulièrement au bord de belles plages de sable blanc. Beaucoup de surfers sont à l'eau malgré des températures plutôt froides et une houle plutôt faible. Au japon, quand on a du temps libre, on en profite.

Je traverse un bras de mer qui s'enfonce jusqu'à Nagoya en ferry. pendant le trajet je discute avec deux japonaises qui vont visiter des temples dans la région de Ise.

Pour ma part, mon but est maintenant d'arriver sur Kyoto et pour y parvenir, je traverse une petite chaine de montagnes où tombent quelques flocons, termine de nuit dans des rues animées et trouve ma destination, une chambre chez l'habitant dans le quartier de Ichida.

 

 

IMG_6874 (Large)

 

 

Trois semaines à Kyoto, Osaka et Nara.

 

J'étais, depuis quelques temps plutôt impatient d'arriver dans cette ville. En effet j'y retrouve Nicolas qui est en compagnie de Marina. Pendant plusieurs jours, nous allons parcourir Kyoto en long et en travers, cette ville ayant un passé très riche. Ce fut en effet la capitale impériale du japon pendant plus de mille ans et elle regorge de temples, châteaux, petites ruelles et autres curiosités.

 

IMG_6892 (Large)

 

IMG_6929 (Large)

 

IMG_6961 (Large)

 

IMG_7086 (Large)

 

IMG_7101 (Large)

 

 

 

Les rues sont en ébullition car ici aussi, noël et nouvel ont leur importance et les préparatifs vont bon train. Beaucoup visitent les temples shintoïstes ou bouddhistes et on se rend vite compte que les japonais sont très superstitieux car il est fréquent que l'un d'eux viennent y jeter une pièce ou deux pour y faire des voeux, laisse un message écrit sur des tablettes en bois ou des petits bouts de papiers en espérant que cela se réalise...

 

 

IMG_7025 (Large)

 

IMG_7028 (Large)

 

IMG_7079 (Large)

 

 

 

J'ai la chance de pouvoir poser beaucoup de question à Marina qui est de la région de Kyoto et ainsi en apprends plus que jamais sur ce pays qui me semble si complexe. Grâce également à Nicolas et à un couple français que je rencontre à la homestay, Édouard et Coraline, l'idée de revenir au Japon pour un plus long séjour fait petit à petit son chemin. Le sujet de discussion qui revient le plus souvent, ce qui est très révélateur,  les différences culturelles à laquelle on fait face quand on arrive dans ce pays. Grâce à tous ces échanges, il est impressionnant comment on peut s'enrichir et ainsi mieux appréhender cette partie du monde même si cela reste que très partiel.

Un autre aspect du pays qu'il me plait beaucoup de découvrir c'est sa gastronomie qui est très riche. Entre Takoyaki et Okonomiyaki qui sont des spécialités de Osaka, Ramen et Soba, ce dernier étant le plat du nouvel an, et autre sushis, les papilles gustatives sont à la fête.

 

IMG_6899 (Large)

 

DSC01466 (Large)

 

 

Un monde sépare Nara de Osaka, la première étant tournée vers le passé avec son magnifique temple en bois qui cache un immense bouda et la seconde, une ville électrique et moderne aux rues bardées de néons.

 

IMG_6973 (Large)

 

IMG_6976 (Large)

 

IMG_7108 (Large)

 

 

J'en profite pour y faire faire mon visa chinois, me tournant ainsi moi aussi vers le futur....