Nouvelle-Zélande

 

METHVEN/AUCKLAND

 

Trois jours dans les Alpes du sud, la Nouvelle-Zélande dans son intimité.

 

 

 

De séjour à nouveau à Methven où je suis dans l'attente d'un vélo en état de marche, je me repose, travaille un petit peu pour payer mon loyer, discute avec les voyageurs de passage mais surtout avec Seb qui travaille maintenant sur un tracteur, Karyn qui la gérante qui assure l'ambiance et Will qui offre régulièrement une bière de son cru.

La vie ne pourrait pas être plus facile mais voilà, il faut bien un peu se dégourdir les jambes alors Seb me dépose dans une large vallée où coule une rivière presque aussi large et le sac à dos bien rempli, je monte vers les cimes. La première partie je la connais déjà même si la dernière fois il neigeait. Au soir j'arrive au petit refuge des plus calmes, première journée plutôt facile, j'ai même eu le temps de faire la sieste.

 

C'est tout autre chose le lendemain où je plonge dans du bien sauvage. Il faut commencer par traverser environ trente fois la même rivière, celle-ci venant dans chaque virage se coller à une petite paroi. Je décide alors de me déchausser à chaque fois, ce qui prends bien du temps et entre dans le torrent aux eaux plutôt fraiches. Elles me montent jusqu'à mi-cuisse et je fais attention à ne pas tomber le courant étant plutôt fort. En arrivant à un col et en l'absence de chemin, je me fraye le passage dans de hautes herbes et redescends à flan de montagne dans un désert de rocs. J'arrive au petit soir.

 

Le troisième jour se fini à plat avec au loin de jolis lacs, des paysages grandioses et personne à l'horizon jusqu'à l'approche du parking.

 

 

IMG_6755 (Medium)

 

IMG_6757 (Medium)

 

IMG_6764 (Medium)

 

IMG_6768 (Medium)

 

 

Vendredi 29 et Samedi 30 Novembre, Dimanche 1er et Lundi 2 Décembre

Christchurch-Amberley-Oaro-Kekerengu-Wellington-373Km

 

 

 

Enfin la nouvelle tant attendue: mon vélo est de nouveau prêt pour de nouvelles aventures. N'ayant plus beacoupe de temps pour remonter sur Auckland je me rends le jour même à Christchurch.

 

Dernières finitions à mon arrivée, je prends la pause devant mon moyen de locomotion "relooké".

 

J'ai décidé de prendre la route la plus directe, coincée entre les Alpes du sud et l'Océan pacifique où souffle, à mon sens, un vent défavorable. Les paysages oscillent entre terre et mer, entre neige et eaux turquoises. Je passe rendre une petite visite à une colonie de phoques bien chamailleurs qui semblent ignorer les gens de passage. En même temps il ne me viendrais pas à l'idée d'aller les taquiner tellement les mâles semblent être de grosses brutes.

 

Je croise quelques cyclo-voyageurs qui, eux, ont le vent dans le dos et arrive à Picton, point de départ du ferry pour l'ile du nord. J'y rencontre Andrea avec qui je sympathise rapidement et qui s'est essayé au voyage à vélo à travers la NZ. Il est déjà temps de monter à bord pour une traversée à travers les "sounds" qui sont proches cousins des fjords et presque aussi majestueux, j'arrive de nuit dans la capitale Wellington.

 

 

IMG_6781 (Medium)

 

IMG_6785 (Medium)

 

IMG_6800 (Medium)

 

IMG_6811 (Medium)

 

IMG_6819 (Medium)

 

 

Mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6 Décembre

Wellington-Manakau-Vinegar hill-desert road-325Km

 

 

 

La veille, pour la première fois du voyage, j'ai retrouvé une connaissance du pays. C'est donc avec Caroline, une amie d'enfance, que j'ai un peu visité la capitale. Un rapide coup d’œil au musée Te Pape dans la matinée et pour l'après-midi, nous sommes montés au sommet d'une colline d'où la vue porte sur la baie.

 

Je me dois de remonter au nord, presque au bout de l'ile et le temps me fait défaut. Le temps qui passe, mais aussi le temps qu'il fait, vent fort, pluie et quand le Soleil se montre, il tape fort car ici plus qu'ailleurs, la couche d'ozone est bien faible. Les paysages sont toujours bien chaotiques mais les régions sont moins sauvages tout en gardant un certain charme. La route a tendance à monter et j'arrive à un plateau d'où émergent des volcans. Un seul d'entre eux, entre deux nuages, se présente à moi. 

IMG_6827 (Medium)

 

IMG_6839 (Medium)

 

 

Samedi 7, Dimanche 8, Lundi 9 et Mardi 10 Décembre

Desert road-Lake Taupo-Matamata-Tuakau-Auckland-406Km

 

 

 

De la pluie, que de la pluie, ce qui a un effet très naturel: tout est très vert. Sans doute l'un des moment les plus humides de mon voyage. Du coup, la vue est bien bouchée, seul le lac de Taupo est visible. Comme pour la montée, la descente se fait par échelons sur plusieurs jours et comme en Australie, toutes les terres sont entourées de barbelés. Heureusement je rencontre un autre cyclo qui connait un peu le coin et qui me montre un emplacement pour dormir entres deux champs d'asperges. Le terrain appartient à des Maoris qui m'autorisent à y passer la nuit. Petit coup de gueule: les camions sont ici conduits par des fous, il me faut être attentif car ils n'hésitent pas à venir me frôler à grande vitesse, surtout quand la route devient étroite...

 

J'arrive enfin à Auckland dont je ne verrai pas le centre, l'aéroport étant au sud-ouest.

C'est le point de départ de ma traversée vers le nord, ma route croisera deux tropiques et l'équateur et survolera le pacifique et ses myriades d'iles.